Skip to content

La prière : une expérience familière en Christ

by jean on février 12th, 2017

 

 sa-presence-dans-ma-vie-parcours-spirituel.jpg« Sa Présence dans ma vie » : tel est le titre du livre d’Odile Hassenforder dont l’inspiration irrigue ce blog. Bien reçue, cette présence de Dieu, manifeste en Christ, fonde et inspire la prière.

Odile nous en parle dans les termes d’une expérience familière.

 

J’aurais beau arroser une plante, si ses racines ne plongent pas dans la bonne terre, elle dépérira fatalement.

« Demandez et vous recevrez », dit Jésus. Mes demandes sont-elles justes, est-ce que bien souvent nous demandons à recevoir le fruit de l’arbre sans vérifier que celui-ci a des racines dans la bonne terre. Jésus n’a-t-il pas dit : « je suis le cep, vous êtes les sarments ». Ceux-ci portent du fruit si la sève transporte la nourriture. Désirer cet enracinement en Christ me semble préalable à notre prière de demande.

 

Avoir soif de vivre en relation avec Dieu, imprégnée de sa présence, donne un sentiment de plénitude, de bien être intérieur.

Louange, remerciement ouvrent la porte à la manifestation divine. Ma demande va peut-être changer d’orientation.  Dans ma relation à autrui, par exemple. Imprégnée de la bonté de Dieu pour moi, je ressens que je deviens bienveillante.

 

Attitudes dans la prière.

 

° Cri du cœur.

Dépôt des soucis, préoccupations

Nos sentiments, crainte, souffrance, doute…

 

Au pied de la Croix…

Car Jésus, en détruisant le pouvoir de la mort qu’il a traversé pour une nouveauté de vie…

Par ses meurtrissures, Il nous a guéri.

C’est une chose accomplie, en potentialité, à appliquer, réaliser aujourd’hui pour moi, dans la collaboration avec l’Esprit.

« L’Esprit et nous avons décidé.. ».

« Il répandra la pluie sur la semence que tu auras mise en terre » (Esaïe 30/23).

 

° Regarder à Dieu afin que  « sa pensée devienne ma pensée » pour que le courant de vie passe en moi. Pour cela, je me mets sur la même longueur d’onde.  Dieu est présent dans le courant de vie, l’énergie de la création sinon celle-ci disparaîtrait dans le néant. Ce qui est impossible puisque Dieu est Vie dans l’infini, dans l’éternité. Dieu fait concourir toute chose au bien de ceux qui l’aiment et quil’accueillent.

 

° Accueillir : attentive aux pensées qui me viennent, aux conseils d’autrui, aux évènements.

Dieu dit : « Je t’instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre. Je te conseillerai, j’aurai un regard sur toi » (Ps 32/8).

Dans la certitude que Dieu m’entend et agit :

« Du haut du ciel

L’Eternel regarde la terre

Il reste attentif

Il prend soin » (Ps 33/15).

 

° Reconnaissance

 

Offre ta reconnaissance à Dieu

Alors tu pourras m’appeler au jour de ta détresse.

Je te délivrerai

Et tu me rendras gloire.

(Ps 50/14)

 

Louer Dieu :

Publier sa grandeur

Proclamer ses merveilles.  Rendre témoignage de ses œuvres.

« Lorsque mes cris montaient vers Lui

sa louange était sur mes lèvres » (Ps 66/16)

Oui, il est possible de louer Dieu au jour de la détresse. Car sa bonté est indépendante de notre situation. Je peux ressentir sa paix avec confiance et conviction, même dans la douleur, l’angoisse ressenties physiquement.

 

° Persévérance

Apocalypse 31/20 :  « Je me tiens à la porte et je frappe… ».

Romains 5/3-4 «  Car nous savons que la détresse produit la persévérance, la persévérance conduit à la victoire dans l’épreuve, et la victoire dans l’épreuve nourrit l’espérance ».

 

Ayez foi en Dieu !

 

« Ayez foi en Dieu ! »  nous dit Jésus (Marc 11/22).

 

La pensée de l’homme a un pouvoir beaucoup plus puissant que nous le croyons. Le désir pensé déclenche une énergie aussi bien en positif qu’en négatif. Il suffit de regarder vivre les optimistes et les pessimistes. Aux premiers, « tout réussit », tandis que les pessimistes, qui se croient souvent victimes d’une fatalité, ignorent ce trésor d’énergie qu’ils possèdent en eux.

Il est écrit : « Ayez foi en Dieu ! ». Là est la différence entre le croyant et celui qui ignore le Créateur. La source de la puissance de vie est en Dieu. Matthieu rapporte la parole de Jésus : « Tout ce que vous demanderez dans la prière ayant la foi, vous le recevrez » (Mat 21/22). C’est pourquoi Jésus a parlé de vie abondante. Il ne s’agit pas d’opposer énergie humaine et énergie de Dieu. Mais on peut considérer plutôt la pensée positive comme un réceptacle de la vie divine. Peut-on dire que l’énergie humaine déclenchée par notre pensée positive, d’un ruisseau devient un fleuve dans la mesure où nous ouvrons notre cœur à la puissance de Dieu.

 

Regarder en avant.

 

En vélo, il est terriblement dangereux de regarder ses pédales pour avancer. Tout cycliste sait regarder la voie devant lui en même temps que l’horizon. Il en est ainsi de la marche. Mais si j’ai mal au pied, j’aurais tendance à regarder précautionneusement où je marche quitte à trébucher au moindre obstacle.

 

Si je limite ma prière à ma demande, ne suis-je pas liée à mon problème qui encombre mon mental ? Je ne vois pas devant moi l’œuvre de Dieu, le chemin qu’Il veut me faire parcourir. Dans la Bible, constamment l’Eternel interpelle son peuple en lui montrant ce qu’il veut faire. Il redit toujours la même chose sous des aspects différents, dans des situations différentes. Jésus me dit aujourd’hui comme Il l’a dit à ses disciples : Je suis venu vous faire connaître le Père… la Vie éternelle.

 

Recevoir la bonté infinie du Dieu Trinitaire. Je dis infinie dans la plénitude qui nous est révélée en Ephésiens 3/20 : « A celui qui, par la puissance qui agit en nous, peut infiniment au delà de ce que nous demandons ou même pensons, à lui soit la gloire dans l’Eglise et en Jésus-Christ pour toutes les générations et pour l’éternité ».

 

Prier au nom de Jésus

Pour que l’œuvre du Christ ressuscité advienne parmi nous : Jésus dit : « Priez », une parole qui n’est pas un commandement extérieur, mais une directive pour « recevoir » .

C’est un mouvement de foi : Demandez et vous recevrez » pour que la  joie pascale persiste et parvienne à sa pleine réalisation (Jean 16 verset 22).

 

Odile Hassenforder

Extrait de différents textes sur la prière figurant parmi ses écrits personnels (environ 2006) .

Voir le texte complet, p 135-139, dans : Odile Hassenforder. Sa présence dans ma vie. Parcours spirituel. Empreinte. Temps présent. 2011

Sur ce blog : autres textes d’Odile Hassenforder :

http://www.vivreetesperer.com/?s=Odile+Hassenforder

 

From → Articles

Pas encore de commentaires

Ecrire un commentaire

Note: ces données resterons confidentielles. Votre email ne sera pas publié.

Suivre cet article via RSS

In an effort to prevent automatic filling, you should perform a task displayed below.